Poems

Les loups

J'entends les loups
Ils sont bien au chaud dans leurs maisons de campagne
Ils regardent goulûment la télévision
Pendant des heures, ils comptent à voix haute
les cadavres
et chantent à tue-tête des airs de réclame
Je vois les loups
Ils mangent à treize le gibier du jour
élisent à main levée le Judas de service
Pendant des heures, ils boivent un sang de village
encore jeune, peu fruité
à la robe défaite
le sang d'un terre où sommeillent des charniers
J'entends les loups
Ils éteignent à minuit
et violent légalement leurs femmes

Share this poem

view comments

Comments (2)

Diptesh Augustine Sarkar

It is not an under-statement on Morocco but on the entire race of mankind.
“Lawfully rape their wives”....horribly beautiful, horribly true.

Roger Langen

This is as near to a political poem as I have been able to find so far in skimming Moroccan poets. Is the government being criticized? Traveling to Morocco in early November (Fez). Hoping to connect with Moroccan intellectual life.
Roger Langen, Toronto, Canada 

Leave a comment